LE TERRITOIRE DU VIDE

05 — 2023
09 — 2023

avec NM Moscatelli


Dans la région méditerranéenne, les environnements lagunaires et salicoles, qu'ils soient en exploitation ou abandonnés, subissent les effets du changement climatique, tels que l'érosion, la sécheresse, les inondations et la montée du niveau de la mer. Les infrastructures liées à l'exploitation du sel jouent un rôle crucial dans la mitigation de ces risques et contribuent au maintien des équilibres écologiques sur de vastes territoires adjacents. Dans cet équilibre fragile, entretenus par l’homme et habité par les oiseaux, les Salins d’Hyères brouillent la limite entre nature et culture, entre agentivité humaine et animale. En se concentrant sur les gestes et les pratiques plutôt que les auteurs de ces gestes, les deux artistes en résidence sortent du cadre de lecture classique pour entrer en adéquation avec une nouvelle pensée écologique et philosophique postanthropique.

La camelle est une pyramide de sel sur un site salinier. Enfant, Violaine a grandi sur la presqu’île de Giens, où ce monticule blanc était un repère symbolique qu'elle scrutait chaque jour en se rendant à la crèche. En 1995, lorsque le site d’exploitation a fermé, la camelle a disparu, et le conservatoire du littoral a par la suite acquis toute la parcelle. Durant sa résidence, Violaine a tenté de raviver ce souvenir, comme pour ériger un monument à sa mémoire. Elle reproduisait les gestes des ouvriers qui ensachaient le sel sur place, dans une tentative titanesque d'élever à nouveau la camelle sous la chaleur étouffante du mois d'août. Un effort titanesque d’élévation par la canicule du mois d’Août, aussitôt mis en péril par le premier orage, car le sable(de plage) dont sont constitués les 100 sacs de 100 kg chacuns sont voués à se crever et le sable à retomber sur ce bras de terre si fragile reliant la presqu’île au continent.

La réalisation d’un livre est complémentaire à toutes ces interventions et ajoute un supplément de sens aux actions in-situ. Le territoire de l’imprimé est le champ disciplinaire de Violaine qui a développé une quinzaine d’ouvrages éditoriaux expérimentaux. L'histoire de cette immersion de trois mois sur le site salinier est raconté dans un récit de science-fiction écrit par Niccolò. Le TERRITOIRE DU VIDE fut édité en 100 exemplaires par Studio A2, couverture insolée au soleil et imprimé en risographie.  D’apparence tout blanc avant d’être découpé, l’objet évoque les questions existentielles des trois mois sur le site : comment représenter le vertige de la page blanche, la lumière aveuglante sur le sel réfléchissant, l’absence d'humain, la solitude, l’attente et le silence ?



🄯 2024
︎     INSTAGRAM                                                                     TEXTES VB & NM MOSCATELLI
Mark