Violaine Barrois
Information

Mon programme esthétique est l’expérimentation, l’imparfait et le rugueux, le non-fini. Mon rapport direct et physique à la matière dans ce terrain d’expérimentation relève de l’endurance et engage une mobilisation totale : il n’y a plus que mon corps, l’urgence à créer, les matériaux et la lutte contre la gravité. Le plaisir de faire et d’explorer guide mes mains en des gestes qui refusent la technicité, le parfait. Fragiles, inutilisables, impossible à déplacer, les éléments que je crée ne sont que les souvenirs intimes d’objets dont la forme était jadis déterminée par leur fonction. Leur caractéristique première est leur défaillance face aux standards productivistes, leur fondamentale invendabilité, leur refus profond de reproductibilité.

Rouvrir le Monde avec Niccolò Moscatelli -> 10 & 11 sept. Salin des Pesquiers, Hyères
CAC de Briançon -> vernissage le 20 oct.

Chapelle du Quartier Haut, Sète avec Margot Soulat -> oct.





Photo © Pierre Girardin